Où en est le projet ?

Faisant suite au débat public, un nouveau cycle d'études préalables à l'enquête d'utilité publique (EPEUP), en trois étapes successives, couplé à une concertation continue va permettre d'affiner les caractéristiques du projet de ligne nouvelle Paris-Normandie.

Les grandes étapes du projet LNPN

Les options de passage présentées au moment du débat public vont se resserrer progressivement en zones de passage préférentielles (ZPP) en fin d'étape 1, jusqu'à la définition du tracé en fin d'étape 2.

En étape 1 de 2014 à 2016, l’objectif sera de préciser les caractéristiques et fonctionnalités du projet. Pour la ligne nouvelle il s’agira, à l’issue d’une analyse comparative, de déterminer une zone de passage préférentielle (d'environ1 km à 3km de large), pour les 3 sections prioritaires.Cette première étape permettra également de définir la nature des aménagements à réaliser sur le réseau existant ainsi que d’affiner les fonctionnalités et les dessertes futures.

Dans un deuxième temps en étape 2, la définition du programme complet et notamment d’un tracé de référence pour la ligne nouvelle au sein de la zone de passage préférentielle choisie à l’étape 1, permettra de préciser le coût de l’investissement et les mesures de réduction et de compensation des impacts du projet sur l’environnement.

Enfin l'étape 3 permettra de préparer l'enquête publique, avec l'objectif d'une Déclaration d'Utilité Publique (DUP) vers la fin de la présente décennie.

Les dates importantes du projet LNPN

  • 16 juillet 2009: Discours du président de la République, "il convient d'imaginer à présent un transport rapide, qui reliera Paris au Havre par Mantes-la-Jolie et Rouen, et qui profitera aux deux régions Normandie".
  • 2009-2010: Elaboration des études préalables au débat public
  • 02 mars 2011: Saisine de la commission nationale du débat public (CNDP) par RFF
  • 06 avril 2011: Décision de la CNDP actant la tenue d'un débat public
  • 03 octobre 2011 au 3 février 2012 : Débat public
  • 05 avril 2012: Décision du conseil d'administration de RFF de poursuivre le projet
  • 28 février 2013: Demande de l'Etat d'un travail d'optimisation / phasage, rendu en avril 2013 dans le cadre de la commission mobilité 21.
  • 24 avril 2013: Nomination du préfet François Philizot, délégué interministériel au développement de la vallée de la Seine, lors du conseil des ministres.
  • 09 juillet 2013: Choix de l'Etat de retenir le scénario 2 suite aux travaux de la commission mobilité 21, qui préconise en première priorité (avant 2030) la réalisation des sections nouvelles Paris-Mantes et Rouen-Yvetot (comprenant la gare de Saint-Sever) et en seconde priorité (après 2030) de poursuivre la réalisation du reste du projet.
  • 12 novembre 2013: envoi de la lettre de mission du ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, demandant la reprise des études, et distinguant trois sections prioritaires Paris-Mantes, le noeud de Rouen et sa traversée nouvelle de la Seine et Mantes-Evreux. Il nomme François Philizot à la présidence du comité de pilotage (COPIL) du projet LNPN.
  • 29 janvier 2014: 1er comité de pilotage de l'étape 1 des EPEUP.
  • 02 juillet 2014: 2e comité de pilotage de l'étape 1 des EPEUP.
  • 29 septembre au 1er octobre 2014: Lancement de la concertation avec les 1ers comités territoriaux à Rouen, Evreux et Paris.
  • Septembre 2014 à Juillet 2015: 1ere vague d’études et de concertation qui a permis le recueil des enjeux environnementaux et la mise à jour des grands objectifs du projet phasé.
  • 27 février 2015: 3e comité de pilotage de l'étape 1 des EPEUP
  • 07 juillet 2015: 4e comité de pilotage de l'étape 1 des EPEUP qui valide les grands objectifs « transports »
  • Juillet 2015 à Octobre 2016 : Mise au point et analyse multicritère des zones de passage
  • 15 septembre 2015 - 15 janvier 2016: Consultation du grand public via internet sur carticipe.lnpn.fr
  • 04 mai 2016: 5e comité de pilotage de l'étape 1 des EPEUP proposant le retrait des études d’une gare nouvelle possible à La défense-secteur des groues
  • 20 octobre 2016 : sélection de 3 à 4 zones de passage par section prioritaire pour lesquelles seront poursuivies les études, une analyse multicritère et la concertation